Réduire les dommages causés à votre pelouse par le sel cet hiver

Le sel blanc est très utilisé à cette période de l’année pour rendre les routes, les entrées de cour et les trottoirs plus sécuritaires, car il permet de faire fondre la glace accumulée et de favoriser la traction. Toutefois, il peut causer des dommages bien évidents à votre pelouse.

Le sel blanc le plus commun est composé de chlorure de sodium (NaCI), lequel peut être dommageable lorsqu’il pénètre dans les sols qui bordent les zones traitées. Les fortes concentrations de ce composé peuvent gravement endommager les végétaux, ce qui se traduit souvent par la présence de zones mortes brunes sur votre pelouse au printemps.

56225073 - multiple road signs with text: salt

Comment et pourquoi cela se produit-il?

Le sel blanc est hydrosoluble, ce qui signifie que lorsqu’il entre en contact avec l’eau (la glace et la neige dans ce cas-ci), il se dissout dans ses formes ioniques, soit le sodium et le chlorure. À chaque dégel, le ruissellement infiltre les sols et fait augmenter la présence de ces deux minéraux, à des concentrations qui peuvent être dommageables.

Une plante a besoin de très peu de sodium, mais si ce minéral est abondant dans le sol, la plante l’absorbe. Ainsi, le sodium bloque l’apport des autres principaux minéraux dont la plante a besoin. Ce sodium excédentaire compromet également la capacité de la plante d’absorber de l’eau et enlève l’humidité utile du sol, ce qui donne lieu à des « symptômes » de déshydratation semblables à ceux d’une sécheresse. Autrement dit, le sodium excédentaire tue votre pelouse.

Les ions de chlorure sont absorbés par les racines des plantes, mais si le gazon contient trop de chlorure, la plante peut manquer de nourriture. Les fortes concentrations de chlorure compromettent la capacité de la plante de produire efficacement la chlorophylle, ce qui perturbe la photosynthèse. Si la lumière du soleil ne peut être transformée en énergie (une nourriture pour la plante), la plante mourra bel et bien. La plante produit également de l’oxygène, comme sous-produit utilisant l’énergie créée par la lumière du soleil. Cela est difficile à croire, mais le sel blanc peut même avoir une incidence sur l’air que nous respirons!

Comment réduire les effets du sel blanc sur votre pelouse:

Mettre en place des obstacles physiques : Il est peut-être un peu tard pour utiliser cette méthode cette année. Toutefois, l’utilisation de protecteurs de pelouse, comme du plastique ou de la toile, ou de barrières à neige, peut réduire au minimum la quantité de sel épandu sur votre pelouse.

15439788 - person shovelling snow off driveway outside her housePelleter tôt et souvent : Parfait pour bénéficier d’un deux pour un. Faites de l’exercice et protégez votre pelouse contre les dommages. Si vous pelletez de la neige fraîche avant qu’elle ait le temps de geler, vous réduisez la quantité de sel nécessaire pour maintenir votre entrée dégagée et propre. Évitez de pelleter toute la neige dans une seule zone concentrée afin de limiter la quantité de sel répandue sur votre pelouse.

Utiliser avec modération : Si vous devez utiliser du sel blanc, respectez les concentrations d’épandage recommandées sur le sac afin d’éviter un excédent de sel sur votre pelouse ou dans le sol.

46407565 - man is lying on a icy wayUtiliser d’autres moyens :Envisagez d’utiliser un agent de déglaçage sans danger pour la pelouse. Consultez vos centres de jardinage locaux ou des professionnels en aménagement paysager pour obtenir des recommandations. Le sable et la litière pour chat sont également des options efficaces à essayer sur les surfaces glissantes, pour rehausser la traction, tellement nécessaire.

Le sol saturé de sodium peut empêcher le gazon de pousser pendant des années. Les quelques minutes consacrées et les soins donnés cet hiver peuvent sauver votre pelouse ce printemps et pendant les années à venir!

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *